Capless, un stylo technique devenu culte

L’entreprise japonaise crée en 1918 par Ryosuke Namiki et alors nommée Namiki Manufacturing Company change de nom pour PILOT en 1938. C’est en 1963 que le Capless est commercialisé pour la première fois à Tokyo.

Les débuts de la Namiki Manufacturing Company

1918


Quand en 1880, Ryosuke Namiki vit le jour, le Japon, sous l’impulsion de l’Empereur Meiji, sortait d’une longue torpeur et s’ouvrait à la civilisation occidentale.

Lorsqu’il parvint à l’âge d’entreprendre des études supérieures, Ryosuke Namiki entra à l’école Navale, pépinière d’élites et maillon essentiel d’une nation dont l’émancipation politique et économique passait par la nécessité incontournable de se doter d’une puissante flotte de guerre et de commerce.

Brillant ingénieur mécanicien, il fit un bref passage dans la marine marchande avant de prendre un poste de professeur dans son ancienne école. C’est alors que l’idée lui vint de créer un tire-ligne à réservoir d’encre incorporé dont il déposa le brevet.

 

Du tire-ligne au stylo il ne manquait que la plume, adaptation d’autant plus délicate qu’à cette époque, les japonais qui venaient d’abandonner calligraphie et pinceaux, pour commercer plus commodément avec le reste du monde, maîtrisaient encore mal l’usage des instruments d’écriture occidentaux qui malmenés, manipulés par eux dans tous les sens, s’émoussaient rapidement. Or, au cours de ses travaux, Ryosuke Namiki avait observé que les plumes anglaises avaient des pointes d’iridium, un métal de la famille du platine, très résistant aux frottements. Poursuivant ses recherches Il découvrit sur l’île d’Hokkaïdo un minerai contenant le précieux composant : il avait désormais tout ce qu’il fallait pour fabriquer des plumes aussi performantes que les plumes d’importation.

masao wadaPour se livrer entièrement à sa passion, il démissionna de l’enseignement pour créer la Namiki Manufacturing Company à Tokyo et fit appel à ses amis et relations pour réunir les capitaux nécessaires à son entreprise. Masao Wada, un ancien collègue qui avait lui aussi abandonné la marine pour les affaires, devint ainsi, en apportant 5000 Yens (25 millions environ de Yens actuels), son principal commanditaire et son directeur financier.

La Namiki Manufacturing company créera la première plume en or 14 carats à pointe d’iridium et deux ans plus tard, le premier stylo entièrement fabriqué maison, du corps à la plume.

 

1938


logo pilot Les crises économiques et les transformations de la société poussèrent NAMIKI à se diversifier et à développer sous le nom de PILOT des instruments d’écriture innovants et souvent jetables. PILOT en devenant un grand leader de la profession permit à NAMIKI de survivre pour être aujourd’hui présent et s’animer au vent d’authenticité qui souffle sur le début de notre siècle. Le nom de Pilot, hommage à la mer, se réfère au navire amiral qui trace le sillage de la flotte.

 

 

Capless, histoire d’un stylo japonais devenu culte

Il aura fallu 6 ans aux ingénieurs de PILOT pour mettre au point et lancer sur le marché japonais le premier Capless. Un stylo à plume rétractable sans capuchon, comme l’indique son nom anglais. C’est en 1963 que le Capless est commercialisé pour la première fois à Tokyo. Il était à l’époque doté d’un système de rotation. En 1964, à l’occasion des JO de Tokyo, c’est la version « poussoir » qui est créée.

 

PILOT aujourd’hui

  • Siège social basé à Tokyo
  • Entreprise cotée à la bourse de Tokyo
  • Plus de 3 000 collaborateurs à travers le monde
  • Présence sur 5 continents, 19 filiales - 80 distributeurs

 

Tous les produits imaginés et crées par PILOT sont fabriqués dans l'une des 8 usines appartenant au groupe. Le Capless est fabriqué dans l’usine Pilot d’Hiratsuka.